désertion

désertion

désertion [ dezɛrsjɔ̃ ] n. f.
• 1361 « abandon »; lat. desertio
1(XVIIe) Action de déserter, de quitter l'armée sans autorisation ( insoumission). Désertion en temps de paix, en temps de guerre. Désertion à l'étranger (en quittant le pays); désertion en présence de l'ennemi; désertion à l'ennemi (en passant dans l'armée ennemie). trahison.
2Le fait d'abandonner (un lieu). La désertion des campagnes par les populations.
3Fig. Action de déserter une cause, un parti. abandon, reniement.
⊗ CONTR. Fidélité, ralliement.

désertion nom féminin (latin desertio, -onis) Infraction commise par le militaire régulièrement incorporé qui, sans droit, rompt le lien qui l'attache aux forces armées. (La désertion n'est souvent constituée qu'à l'issue d'un certain délai durant lequel le militaire se trouve en position d'absence illégale.) Action de déserter, de quitter un lieu : La désertion des campagnes. Abandon d'un parti, reniement de ses idées. ● désertion (homonymes) nom féminin (latin desertio, -onis) désertions forme conjuguée du verbe déserterdésertion (synonymes) nom féminin (latin desertio, -onis) Abandon d'un parti, reniement de ses idées.
Synonymes :
- défection
Contraires :

désertion
n. f.
d1./d Action de déserter (en parlant d'un militaire). Désertion à l'étranger, à l'ennemi.
d2./d Fig. Acte de celui qui abandonne un parti, une cause, une religion.

⇒DÉSERTION, subst. fém.
Action, fait de déserter.
A.— [Sans compl. de n.]
1. ARM. [Correspond à déserter A 2] (Soldat) accusé de désertion; provocation à la désertion. Ils ne voudront pas croire que des malheureux furent passés par les armes pour crime de désertion devant l'ennemi (A. FRANCE, Opinions J. Coignard, 1893, p. 278). Malgré ces succès, la disette dans le camp chrétien s'aggravait, démoralisant les troupes. La désertion et la maladie éclaircissaient les rangs (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 32).
Désertion à l'ennemi. Désertion avec passage dans les rangs ennemis :
1. ... le soldat de 2e classe Erlane Jean-René est-il coupable de désertion à l'ennemi, pour (...) avoir gagné les lignes bulgares sises à plus de trois kilomètres, avec cette circonstance aggravante qu'il était porteur d'un ordre important qu'il a livré à l'ennemi?
VERCEL, Capitaine Conan, 1934, p. 216.
P. anal. Cette désertion qu'est le suicide (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 28).
2. Au fig. [Correspond à déserter B 1 c] C'est donc que René ne l'aimait pas (...) Pourtant, s'il l'aimait en secret, (...)? Eh bien, elle se vengerait de sa désertion (A. FRANCE, Jocaste, 1879, p. 25) :
2. Comme il ne s'était point arrêté ce soir-là auprès de ma dame de Bonnivet, quand elle passait près de lui, elle le grondait à voix basse, et Octave justifiait sa désertion par des mots qui semblaient charmants à la marquise.
STENDHAL, Armance, 1827, p. 88.
B.— [Avec compl. de n.]
1. [Le compl. désigne l'agent de l'action]
a) [L'agent est une pers.]
[Correspond à déserter A 1] Série de représentations (...) interrompues par la désertion du public (SADOUL, Cin., 1949, p. 12).
[Correspond à déserter A 2] La (...) désertion du soldat las de la discipline (COPPÉE, Bonne souffr., 1898, p. 8).
b) [L'agent est une chose appartenant à des pers.; correspond à déserter B 2] La désertion du capital national (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 2, 1846, p. 24).
2. [Le compl. désigne l'obj. de l'action]
a) [Correspond à déserter A] Une cause (...) d'agitation paysanne et de désertion des campagnes (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 97) :
3. Ce qui touchera le peuple ce n'est pas tant la lutte des légistes à laquelle il n'entend rien, c'est la désertion des églises, l'état de guerre avoué, le baptême secret...
BARRÈS, Mes Cahiers, t. 7, 1908-09, p. 142.
b) [Correspond à déserter B 1 b] L'amour de Charles pour Emma lui semblait [à sa mère] une désertion de sa tendresse, un envahissement sur ce qui lui appartenait (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 48). Des transfuges ont allégué, pour justifier ou excuser leur désertion du judaïsme, son manque de mysticité (WEILL, Judaïsme, 1931, p. 169).
Prononc. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Cf. déserter. Étymol. et Hist. 1. XIVe s. « abandon » (Ovide mor., éd. C. de Boer, TV comment. de Copenhague, p. 409); 2. 1680 « fuite d'un soldat » (RICH.). Dér. du rad. de déserter; suff. -ion. Fréq. abs. littér. :152.

désertion [dezɛʀsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1361, « abandon »; lat. desertio, du supin de deserere. → 1. Désert.
1 Vx. Action de déserter, d'abandonner (qqn, qqch.). || La désertion d'un héritage. Délaissement.
2 Le fait de déserter, d'abandonner (un lieu). || La désertion des campagnes par les populations. Abandon.
3 (XVIIe). Action de déserter (2.), de quitter l'armée sans autorisation. Insoumission. || La désertion d'un soldat ( Déserteur). || Désertion en temps de paix, en temps de guerre. || Désertion à l'intérieur (sans passer à l'ennemi); désertion à l'étranger (en quittant le pays); désertion en présence de l'ennemi; désertion à l'ennemi (en passant dans l'armée ennemie). Trahison.
1 Une désertion effroyable se mit dans ses troupes (…)
Saint-Simon, Mémoires, IX, 328.
2 Est puni de mort, avec dégradation militaire, tout militaire coupable de désertion à l'ennemi.
Décret du 9 juin 1857, art. 328.
4 Action de déserter (une cause, un parti…). Reniement. || On compte de nombreuses désertions au parti. Défection.
3 Dieux ! me dit le garde du corps, qui paraissait aussi éperdu que moi de cette infâme désertion, qu'allons-nous faire ? Nous ne sommes que deux.
Abbé Prévost, Manon Lescaut, II, p. 200.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • desertion — de·ser·tion n: the forsaking of a person, post, or relationship: as a: permanent withdrawal from living with one s spouse without the spouse s consent and without cause or justification ◇ Desertion is a ground for divorce in many states. b:… …   Law dictionary

  • Desertion — Désertion La désertion est l acte d abandonner ou de retirer l appui à une entité à laquelle quelqu un avait prêté serment ou avait prétendu devoir allégeance, responsabilité ou loyauté. Dans une unité militaire, la désertion est l acte de… …   Wikipédia en Français

  • Desertion — • Brief explanation of the different situations to which this concept applies in canon law Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Desertion     Desertion      …   Catholic encyclopedia

  • désertion — DÉSERTION. s. fém. Abandonnement. Il se dit principalem. Des soldats qui abandonnent le service sans congé. Le crime de désertion est puni par les Ordonnanses militaires. La désertion des soldats avoit affoibli l armée. Il y a une grande… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • desertion — de cause, Eremodicium. Desertion acquise, Eremodicium commissum. B. L appelant est tombé en desertion, Appellator appellatione cecidit, et tempore exclusus est. B. Pourveu que l appelant ne soit adjourné en desertion d appel, Nisi prouocatus… …   Thresor de la langue françoyse

  • Desertion — De*ser tion (d[ e]*z[ e]r sh[u^]n), n. [L. desertio: cf. F. d[ e]sertion.] 1. The act of deserting or forsaking; abandonment of a service, a cause, a party, a friend, or any post of duty; the quitting of one s duties willfully and without right;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • desertion — Desertion. s. f. v. Abandonnement. Il se dit principalement des soldats qui abandonnent le service sans congé. Le crime de desertion est puny de mort par les ordonnances militaires. la desertion des soldats avoit affoibli l armée. Desertion d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • desertion — 1590s, from M.Fr. désertion (early 15c.), from L.L. desertionem (nom. desertio) a forsaking, abandoning, noun of action from pp. stem of L. deserere (see DESERT (Cf. desert) (v.)) …   Etymology dictionary

  • desertion — [di zʉr′shən] n. [ME desercioun < OFr desertion < L desertio] 1. a deserting or being deserted 2. Law the willful abandonment of one s spouse, children, etc …   English World dictionary

  • Desertĭon — (v. lat. Desertio), 1) (Criminalr.), das Verbrechen eines Soldaten, der ohne Erlaubniß seine Heeresabtheilung verläßt, um nicht zurückzukehren (Desertor, Deserteur). Bei den Griechen wurde der Deserteur (Automolos, Leipotaketes) meist am Leben… …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”